semiconducteurs-acquisitions

Semi-conducteurs M&A : la fièvre acheteuse s’essouffle

En 2017, une vingtaine d’accords de cession ont été conclus dans le secteur des semi-conducteurs pour un total de 27.7 milliards de dollars, très loin des 107.3 et 99.8 milliards de 2015 et 2016.

La vague historique de fusions-acquisitions de 2015 et 2016 dans le secteur des semi-conducteurs a fortement ralentie en 2017. Ce constat est cependant à relativiser puisque selon une étude d’IC Insight le total des transactions M&A du secteur en 2017 a été plus de deux fois supérieur à la moyenne des transactions annuelles de la première moitié de cette décennie (12.6 milliards de dollars annuel entre 2010 et 2015).

 

Valeur des acquisitions semiconducteurs

 

A la différence des deux années précédentes, seules deux acquisitions ont dépassé le milliard d’euros : $18 milliards pour l’acquisition de l’activité « mémoire » de Toshiba et $6 milliards pour Cavium. Ces deux acquisitions ont contribué à plus de 87% au total des dépenses M&A de 2017. Ce résultat est à comparer avec les 10 acquisitions qui ont dépassé le milliard en 2015 et les 7 acquisitions en 2016. Sans ces deux méga-acquisitions, la valeur moyenne des transactions en 2017 aurait été de $185 millions.

Cette baisse de la valeur totale des transactions indique que la « fièvre acheteuse » est en train de s’essouffler. Pour rappel cette frénésie a commencé en 2015 lorsque de nombreuses entreprises du secteur ont commencé à se lancer dans des acquisitions pour palier à leur faible croissance dans les marchés traditionnels (PCs, mobiles, tablettes…) et se développer sur des marchés plus porteurs tels que l’Internet of Things ou les voitures autonomes.

adminc Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *