multiples ebitda europe

Zone Euro : léger repli des multiples d’acquisition de PME

 

Selon l’indice Argos Soditic, les multiples d’acquisition des PME de la zone euro ont globalement fini l’année au plus haut, autour de 9.1x l’EBITDA.

 

Une accalmie sur la fin d’année

L’indice marque cependant une légère baisse lors de ce quatrième trimestre 2017. Après le record du troisième trimestre 2017 (10.6x l’EBITDA), les industriels semblent marquer le pas et revenir à des niveaux plus proches des deux premiers trimestres de l’année. Cette baisse semble également être en ligne avec la baisse des valorisations des sociétés cotées du Mid-Market* (baisse de 1% à 9.5x l’EBITDA).

A l’inverse, les multiples payés par les fonds d’investissement sont restés constants tout au long des douze mois de 2017 (autour de 9.0x l’EBITDA).

Indice Argos Soditic

Cette baisse des multiples payés pour les PME s’accompagne d’une baisse aussi bien en valeur qu’en volume des fusions-acquisitions sur ce segment. D’après l’étude, l’activité (en volume) au T4 2017 a chuté de 15% par rapport au T3 2017 et de 8% par rapport au T4 2016. Sur l’ensemble de l’année 2017, seules 1.200 opérations Mid-Market ont été enregistrées, soit une baisse de 12 % par rapport à 2016.

L’activité Mid-Market contraste avec le reste du marché européen qui reste stable en volume et est en forte hausse en valeur, à 862Md$, soit +16% par rapport à 2016.

Malgré cette légère baisse, ces multiples « restent élevés », souligne l’indice. Ils demeurent à un niveau supérieur de 20 % à la moyenne des dix dernières années, et supérieur de 7 % au prix d’acquisition moyen de l’année 2016.

 

Brexit : le break des transactions

La note est plus grave pour les PME britanniques puisqu’un écart significatif se creuse avec leurs homologues de la zone euro. Suite à l’annonce du Brexit, la valeur des transactions au Royaume-Uni sur le deuxième semestre 2017 a chuté de moitié par rapport à celui de 2016, à moins de 10 milliards d’euros. A contrario, la valeur des fusions-acquisitions « mid-cap » de la zone euro reste stable, autour de 22 milliards d’euros par semestre.

 

Des questions pour 2018

Malgré les récentes inquiétudes boursières, l’environnement macroéconomique reste favorable : faible inflation, taux d’intérêts très bas, liquidités abondantes…

La tendance de l’année 2018 se dessinera certainement à la suite de la publication des résultats annuels des entreprises côtés.

 

Vous souhaitez connaître la valeur de votre entreprise ou de l’entreprise que vous souhaitez acquérir ? Valquisition met à votre disposition un outil de calcul en ligne permettant d’évaluer la valeur des titres d’une entreprise.

 

*Mid-Market (valeur d’equity entre 15 M€ et 500 M€)

 

adminc Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *